Les illustrations graphiques sont des composants essentiels des bandes dessinées. C’est ce qui les différencie des autres livres. Les bandes dessinées transmettent des émotions à travers les couleurs et les dessins. Le style graphique et les dessins sont des arts visuels qui apportent une touche d’authenticité aux bandes dessinées. Les illustrations dans une bande dessinée créent un lien avec le texte. Découvrez-en plus sur le sujet.

L’enjeu des illustrations graphiques dans une bande dessinée

Les bandes dessinées se caractérisent avant tout par l'union particulière entre les mots et les images. Les dessins ne représentent pas seulement les personnages, mais ont le rôle exclusif de décrire le contexte. Les illustrations des bandes dessinées n’ont pas seulement un rôle esthétique. Elles racontent une partie de l’histoire et en révèlent les caractéristiques. Chaque détail du dessin fait partie de l’histoire, la complète et l’enrichit. Les choix graphiques ainsi que les techniques utilisées sont également liés à l’intrigue.

L’illustration parle au lecteur, laissant une liberté d’interprétation. Le sentiment qu’elle suscite n’est pas le même pour tous. Atteindre un public plus large est le grand pouvoir de la bande dessinée. La vision du contexte, le choix des images et la représentation du projet par des dessins rapprochent le lecteur de l’histoire et du personnage. Pour rendre l’histoire crédible, il est important que l’illustration soit appropriée aux personnages. Sans cet environnement, le lecteur ne s’intéressera pas à la bande dessinée et votre graphique sera un échec.

Quels sont les composants d’un dessin ?

La composition d'un dessin est l'agencement des objets, des lignes, des points sombres et des points clairs. Il faut que les parties importantes du dessin ressortent et donnent un sentiment d’unité à l’ensemble du dessin. Comme toute expression artistique, la bande dessinée a été dotée d'un langage spécifique et de techniques particulières pour s'exprimer.

Pour bien organiser vos dessins, il y a plusieurs règles à suivre si vous voulez que votre illustration soit efficace et intéressante. Le trait et la couleur figurent parmi les éléments importants des représentations graphiques d’une BD.

La couleur

La couleur est l’un des aspects les plus indispensables de la bande dessinée. Elle sert à mettre en valeur les personnages et les objets. C’est un élément d’une grande puissance expressive. Une bande dessinée doit utiliser des couleurs à la fois visibles et subtiles pour capter l’attention des lecteurs. Elles doivent se fondre dans l'environnement et ne pas paraître déplacées.

Les traits

Les traits sont essentiels pour transmettre les émotions et les réactions sensuelles dans les bandes dessinées. Ils amplifient et illustrent les messages de l’auteur pour le lecteur. Les lignes sont similaires au langage, car elles envoient un message pour aider à mieux dépeindre une histoire. Elles expriment les sensations qu’un personnage subit.

Il existe plusieurs variations de lignes pour créer un thème dans chaque panneau et transmettre certaines formes d’émotions. Les traits peuvent être :

  • épais ou fins,
  • courbés ou droits,
  • simples ou vigoureux.

Les lignes épaisses par exemple peuvent transmettre le sentiment d’une émotion forte ou bruyante. Par contre, les traits fins et à peine reliés peuvent annoncer un sentiment de faiblesse. Les traits peuvent être utilisés pour définir des formes et des figures, indiquer le mouvement et d'autres éléments.

Les catégories de styles graphiques dans les bandes dessinées

Les dessins peuvent être créés et développés dans toute une mine de styles. Parmi les plus connus et les plus utilisés.

Le style ligne claire

Il s’agit d’un style de dessin conçu par Hergé, le créateur belge des Aventures de Tintin. La ligne claire se distingue par :

  • des noires fortes toutes de la même largeur sans hachure
  • des couleurs vives
  • une combinaison de personnages de bande dessinée sur un fond réaliste
  • la clarté et la lisibilité de la composition des cases,
  • un degré de dessin relativement uniforme des personnages.

Les contrastes sont minimisés et l’ombrage était rarement utilisé. Les bandes dessinées avaient un aspect plat. Le nom a été inventé par Joost Swarte en 1977.

Le style gros nez

Ce style caricatural vise particulièrement à distraire et à faire rire le lecteur. Il est destiné aux contenus humoristiques et les gags. Les personnages de la bande dessinée seront dessinés dans une forme exagérée avec un gros nez, une tête en forme de poire. De nombreuses bandes dessinées classiques ont adopté le style gros nez comme Lucky Luke, Astérix, Boule et Bill, etc.

Le style réaliste

La représentation réaliste comprend des images qui ressemblent le plus à une personne, un lieu, une chose ou une idée de la vie réelle. À cette échelle, le visage est celui d'une personne réelle et très détaillée dans le sens où il a une identité.